« Cherche charmeur Python » : Comment séduire les développeurs

IT Recrutement

La guerre des talents fait rage : si recruter des développeurs semble être le parcours du combattant, apprendre à les séduire et savoir où les chercher vous permettra d’attirer la perle rare. La pénurie de profils qualifiés, notamment les développeurs, est heureusement contrebalancée par un nombre de freelances qui explose. Conséquence : vous avez désormais à portée de souris un large choix de spécialistes. Le tout est de savoir séduire sa proie… Petit cours de drague pour trouver votre développeur.

Commencer par évaluer sa proie

Ce profil est exigeant, mais pas impossible à satisfaire. En réalité, il suffit de comprendre ses attentes. Un développeur expérimenté va ainsi s’intéresser au salaire, puis à la qualité de votre équipe et la place donnée à l’équilibre travail/loisirs. Dans le cas d’un freelance, ce dernier élément importe moins. Mais pour le reste, il s’agit surtout de lui présenter le projet et les collaborateurs, et de lui offrir un environnement de travail attractif.

Car le développeur est avant tout curieux : ce qu’il souhaite, c’est être présenté à l’équipe technique, voir du code et être stimulé dans son travail ; ou dans le cas d’un freelance, en savoir davantage sur la culture d’entreprise et la qualité de ses projets. Aussi, oubliez les surnoms ‘cool’. Exit les termes dépassés de « rockstar », « hacker », ou pire « guru » : développeur il est, développeur vous l’appellerez. 

Enfin, gardez en mémoire que le développeur cherche des défis. C’est un profil qui aime apprendre et qui a besoin d’être challengé. D’ailleurs, plus de la moitié d’entre eux considèrent comme « très important » le fait de pouvoir construire quelque chose de nouveau. Le séduire passe surtout par proposer un projet intéressant, dans lequel il pourra s’épanouir.

L’opération séduction est lancée. Mais avant de trouver votre profil idéal et de partir à la chasse, il faut apprendre à le connaître. Pour mieux l’attirer, mieux vaut parler son langage et utiliser les mêmes codes que lui. C’est la garantie de vous positionner en tant qu’expert, et de susciter son intérêt pour votre projet.

recruter des développeurs

Travailler son image de marque et son projet pour susciter l’intérêt

Ce n’est pas un secret : la marque employeur est un élément déterminant dans votre capacité à attirer les talents, et à les conserver. N’hésitez pas à investir dans votre image : design de vos locaux ou de votre site, ambiance, valeurs, équipes… Il faut montrer que vous êtes une entreprise où il fait bon travailler. 

Votre niveau d’expertise va également peser dans la balance. Un développeur qualifié sera davantage attiré par une entreprise qui aura déjà démontré son intérêt et ses connaissances dans son domaine. Sur Internet, les moyens sont nombreux : articles techniques sur des blogs, réseaux sociaux, billets dans des médias spécialisés… Soyez présents et faites entendre votre voix. 

Enfin, quel que soit votre projet, ce qui l’intéressera, c’est le terrain de jeu que vous lui offrirez. Pour susciter son intérêt, montrez-lui les missions qu’il devra réaliser et rendez-les attractives. La partie innovation joue un rôle important : plus le challenge technique est intéressant, plus cela va le séduire. C’est pour lui l’opportunité d’améliorer ses connaissances et de créer quelque chose de spécial.

Et si on allait chercher la perle rare dans son élément ?

Vous avez presque tous les éléments en main : désormais, il vous manque seulement l’opportunité de rencontrer le bon profil. Vous pouvez tenter une annonce traditionnelle, mais il y a peu de chances qu’elle fasse son effet. Ce profil étant très demandé, autant aller le chercher là où il se trouve.

Top 4 des endroits où dénicher l’oiseau rare :

  • Les conférences techniques, salons et forums : ces événements sont de véritables lieux de rencontres qui réunissent un large panel de développeurs, des amateurs aux plus expérimentés. Une opportunité en or d’élargir son réseau et rencontrer peut-être votre talent. S’il existe beaucoup d’événements en France, on vous recommande notamment Devoxx (Paris), Mixit (Lyon), BreizhCamp (Rennes), DevFest (Brest – le lieu change chaque année), AFUP Day, Open Source Summit (Paris), et dotJS (Paris).
  • Les plateformes spécialisées de freelances : s’il existe une multitude de plateformes qui mettent en relation entreprises et indépendants, certaines permettent plus particulièrement de trouver des profils qualifiés et dans votre secteur. N’hésitez pas à travailler votre annonce, en présentant le contexte de votre entreprise, et votre produit ou service sur lequel vous travaillez. Ce que le développeur souhaite, c’est qu’on lui présente un projet intéressant, de manière claire, sans en faire des tonnes.
attirer les développeurs
  • Les écoles : vous pouvez aussi trouver le talent à la source en vous faisant connaître auprès des écoles d’ingénieurs et d’informatique. Se rapprocher auprès de la communauté étudiante vous permettra peut-être de trouver un profil prometteur, et de l’inciter à venir vous rendre visite à l’avenir…
  • La plateforme GitHub : ce site réunit une immense communauté de développeurs, situés partout dans le monde, et permet de découvrir et partager du code open source. Si son but premier n’est pas de créer des rencontres, elle offre la possibilité aux entreprises d’attirer l’attention des développeurs en relayant des informations, ou de repérer des profils très spécialisés.

La cerise sur le gâteau…

Projet intéressant, équipe sympa, mission bien payée… Vous avez tous les arguments, le tout est de savoir bien les exposer, et surtout, les exposer à la bonne personne. Vous devez avant tout être cohérents avec le sens que vous donnez au projet et partager les mêmes softs skills (confiance, gestion du temps, communication, audace, vision…). Un développeur ultra qualifié ne suffit pas : vous devez « matcher » avec lui, et sentir cette petite étincelle…

Inutile donc d’essayer de le recruter en jouant la carte du baby-foot ou du séminaire à la mer. Ce sont les sujets de fond qui font la différence : soyez clair et professionnel, et surtout, prouvez-lui par A + B que votre environnement est intéressant pour son expérience collaborateur, et par extension, pour son épanouissement personnel. 

Vous l’avez désormais trouvé, et il vous a enfin dit « oui » ! Le séduire est un bon début, le fidéliser, c’est encore mieux. Ce talent étant très demandé et mobile, n’hésitez pas à lui offrir des conditions pour qu’il reste à vos côtés sur le long terme : salaire, climat de confiance, évolution des objectifs, sentiment d’appartenance (même s’il s’agit d’un freelance)…Tous les moyens sont bons pour garder la magie entre vous !