Concepteur-Développeur : Rôle, Formation, Salaire…

les fiches métiers Stedy

Le Concepteur – Développeur crée des applications. Il élabore et met au point des solutions informatiques (logiciels, sites, etc.) selon un cahier des charges. Ce document de base est rédigé en fonction des besoins utilisateurs.

Il a un rôle de conseiller lors de la phase de conception technique. Il étudie ainsi les différentes propositions, avant de se lancer dans la réalisation du prototype. Ce spécialiste informatique possède généralement une expertise dans le secteur où il exerce, afin de comprendre précisément les attentes identifiées. Son analyse approfondie lui permet de choisir le projet le plus adapté.

Le Concepteur – Développeur garantit le bon fonctionnement de la solution en définissant des environnements de tests. Il assure son déploiement et la sécurise. Il prend en charge la formation, le support aux clients et veille aux progrès techniques.

Son champ d’action varie selon la taille de l’organisation. Dans une petite structure, le Concepteur – Développeur gère en toute autonomie la conception et le développement de l’application. Au sein d’entreprises plus importantes, il évolue en équipe sous la responsabilité d’un chef de projet, ou en mode pluridisciplinaire.

On retrouve des appellations équivalentes pour ce métier. Parfois, ce sont des dénominations plus spécifiques liées aux spécialisations :

  • Chargé de développement applications informatiques
  • Ingénieur développement
  • Ingénieur d’étude
  • Analyste-programmeur
  • Analyste réalisateur
  • Lead developper
  • Concepteur Réalisateur
  • Analyste Développement
  • Développeur informatique
  • Développeur en nouvelles technologies
  • Développeur d’applications mobiles
  • Développeur Web
  • Concepteur d’applications

En quoi consiste le métier de Concepteur-Développeur ?

Le Concepteur-Développeur prend en charge la conception et le développement de logiciels, d’applications Web et mobile, avec accès aux bases de données. Il transforme les besoins des utilisateurs en spécifications, puis en solutions adaptées à leur environnement d’exploitation.

Selon le projet, il doit réaliser de nouveaux programmes performants, tout en respectant les délais, les normes de qualité et les contraintes budgétaires. Parfois, il doit assurer la maintenance évolutive de ceux existants.

Dans les deux cas, le Concepteur-Développeur doit s’appuyer sur l’analyse des impératifs utilisateur et les qualifications fonctionnelles.

Il inclut les enjeux métiers et modélise l’application informatique en participant à son architecture. Sa mission peut avoir pour objectif d’automatiser un ou plusieurs processus de l’entreprise.

Il garantit le respect des normes de qualité et de sécurité logicielle. En fonction des éléments du projet, il conçoit :

  • Une maquette de l’application
  • Une interface utilisateur
  • Des composants métiers
  • Une base de données et des composants d’accès
  • Des pages Web en lien avec une base de données, etc.

Il pilote le déroulement des tests : tests unitaires, tests d’intégration, tests de non-régression et tests de vulnérabilité.

Il prend en charge la mise en place de correctifs en cas de dysfonctionnements. Il utilise une infrastructure de suivi et de résolution des incidents (« Issue tracking system », « ticketing »).

Il a pour rôle de réunir deux fonctions essentielles : le développement et l’ingénierie système. Il doit répondre à chacun et assurer la coopération, malgré des exigences parfois contradictoires.

Dans le cadre d’une structure assez conséquente, le Concepteur-Développeur est responsable de la planification et de la supervision des développeurs. Il coordonne les différents intervenants sur le projet :

  • Maîtrise d’ouvrage
  • Chef de projet
  • Architecte logiciel
  • Experts techniques
  • Équipe de développeurs
  • Utilisateurs

Le Concepteur-Développeur supervise le paramétrage et le contrôle régulièrement. Il participe à la mise en production et contribue au recettage des systèmes et des applications.

La rédaction de la notice utilisateur et la formation des usagers au logiciel lui sont généralement confiées. Dans cette logique, il peut assurer le support client.

Quelles sont les compétences incontournables pour être Concepteur-Développeur ?

Le Concepteur-Développeur possède des connaissances solides en architecture du SI, conception de logiciels, gestion de projet et mise en production. Ses aptitudes à maintenir une veille technologique permanente lui permettent de rester à jour malgré les multiples évolutions.

Techniques

Ce spécialiste informatique maîtrise les techniques de développement, les différents langages de programmation (Java, JavaScript, Python, .net…). Il connaît les divers environnements et de base de données. Il travaille sur un ou plusieurs systèmes d’exploitation. Il s’appuie sur les procédés de spécification et de conception. Il manie avec aisance les outils de maquettage.

Parallèlement, sa compréhension du secteur d’activité de l’entreprise est indispensable pour saisir rapidement les enjeux et besoins utilisateurs. Il sait utiliser les méthodes de gestion de projet, aptitude incontournable pour ce poste.

L’anglais technique est requis.

Comportementales

Curiosité & Force de proposition

L’évolution des technologies informatiques requiert une curiosité constante. Il entretient naturellement ses connaissances sur son environnement, en interne comme en externe.

Par ailleurs, il sait capter les opportunités et fait preuve d’initiative au sein de son organisation.

Rigueur & Méthode

Sa capacité à s’organiser est centrale dans la gestion du projet informatique dont il a la responsabilité.

Il possède un vrai sens des priorités et sait être réactif pour atteindre ses objectifs.

Aisance relationnelle

Son sens relationnel lui permet de gérer une coopération transversale efficace.

De même, il sait échanger avec facilité auprès des différents interlocuteurs : collaborateurs, clients, utilisateurs.

Comment devient-on Concepteur-Développeur ?

Pour devenir Concepteur-Développeur, il est possible de suivre différents itinéraires après le bac. Les niveaux s’échelonnent de BAC+2 à BAC+5 : BTS ou DUT Informatique, Bachelor ou licence professionnelle Informatique, Master (Université, École d’ingénieur), etc. À partir du niveau bac +4, il est envisageable de se spécialiser dans des domaines plus spécifiques (Développement Mobile, Web services, Internet des Objets, etc.).

L’alternance et l’apprentissage sont également accessibles sur certains parcours. Dans le cadre d’une évolution de carrière ou d’une reconversion, la formation continue ouvre la voie à des cursus adaptés. Nous vous présentons ici des établissements supérieurs correspondants plus particulièrement au métier de Concepteur-Développeur.

Écoles d’ingénieurs publiques ou privées

Voici une liste non exhaustive des écoles d’ingénieurs en informatique :

Université

Le cursus universitaire permet de préparer à la fonction de Concepteur Développeur dès la licence, comme à l’Université Clermont-Auvergne. Il s’agit de la Licence professionnelle Métiers de l’informatique : conception, développement et test de logiciels – développement d’applications pour plateformes mobiles.

Il est possible de poursuivre à l’Université de Toulouse, par exemple, pour valider un Master parcours Développement logiciel.

Formation Continue & VAE

Un parcours adapté permet aux candidats titulaires d’un diplôme de niveau bac +2 en informatique d’obtenir un certificat de qualification « Développeur nouvelles technologies ». Cette formation de niveau 6 (bac+ 3/4) est proposée par plusieurs organismes habilités comme ESTIA ou encore DEMOS.

Selon leur savoir-faire, certains professionnels en activité peuvent également opter pour la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Quelles carrières envisager pour un Concepteur-Développeur ?

Secteurs d’activité

Le métier de Concepteur-Développeur peut être exercé dans tout secteur d’activité.

Cet expert peut travailler au sein d’un service informatique dédié ou bien dans le cadre d’une mission pour le compte d’une ESN. Il peut se spécialiser dans un secteur précis parmi les secteurs divers :

  • Assurance
  • Administration
  • Banque
  • Finance
  • Santé
  • Télécom, etc.

Salaire

Le salaire moyen d’un Concepteur-Développeur est de 3 750€ brut mensuels soit environ 45k€/an.

On considère qu’en début de carrière, le salaire est compris entre 2 900 et 3 200 euros. Cela représente un salaire annuel de 35k€ à 38,5k€.

Expérimenté, il peut voir sa rémunération atteindre 53k€/an.

Ces informations sont variables selon plusieurs critères (diplômes, type d’entreprise, domaine d’activité, secteur géographique).

Évolution

Le Concepteur-Développeur peut naturellement progresser vers la fonction de Chef de Projet.

Il peut parallèlement développer une expertise dans un secteur et ainsi la valoriser pour se spécialiser dans un secteur sensible : Santé, Banque, etc.

Dans un grand groupe, le Concepteur-Développeur peut évoluer en prenant en charge des projets d’envergure. Il encadrera alors plusieurs développeurs.

Options de reconversion pour un Concepteur-Développeur

Un Concepteur-Développeur Senior peut basculer vers un autre poste, tout en restant dans sa branche initiale. Par conséquent, selon son parcours, il pourra devenir par exemple Analyste Test et validation ou Analyste Fonctionnel.

Le Concepteur Développeur peut également se reconvertir en changeant de statut. En passant de salarié à freelance, il met ses compétences et son savoir-faire au profit de nouveaux challenges, au gré de ses missions de Consultant.

Le métier de Concepteur-Développeur est-il fait pour vous ?

Points positifs

La routine vous ennuie et vous avez besoin de changement perpétuel. Par conséquent, vous adorerez découvrir et apprendre en permanence à ce poste.

Points de vigilance

Votre responsabilité sur plusieurs aspects est capitale. La pression liée aux enjeux du projet peut parfois être difficile à supporter, notamment dans le cadre d’environnements sensibles : santé, banque, etc.


Concepteur-Développeur ? Trouvez votre prochaine mission IT sur Stedy !