Développeur Fullstack : Rôle, Formation, Salaire…

les fiches métiers Stedy

Le Développeur Fullstack se distingue dans les métiers du développement en tant que développeur généraliste. Il possède un savoir-faire complet pour gérer un projet de A à Z. Concrètement, il peut prendre en charge, à la fois, le Frontend et le Backend d’un site ou d’une application web. La fonction de Développeur Fullstack englobe de nombreuses compétences et apparaît comme le « couteau suisse » dans les profils de la Tech.

Son expertise du Frontend, du Backend, du SI, de l’Architecture et l’infrastructure lui confèrent une forte valeur ajoutée. Par ailleurs, pour atteindre ses objectifs, il a logiquement une vision business et marketing du projet digital. Il est donc, par définition, capable d’intervenir à tout moment sur chaque aspect.

Toutefois, sa fonction et ses tâches peuvent varier d’un poste à l’autre. Sa polyvalence est un avantage pour prendre en charge des missions plus spécifiques. Son haut niveau de maîtrise lui permet de travailler en toute autonomie sur la partie qui lui sera confiée.

Talent rare, le Développeur Fullstack évite le recours à des profils plus spécialisés. Il peut remplir le rôle simultané d’un Développeur front end, d’un Développeur back end ou encore d’un Intégrateur web. Le Développeur Fullstack sait travailler sur toute la « stack » du projet digital. Dans un contexte où la pénurie de talents dans l’IT perdure, cet expert est, en toute logique, très convoité.

Des appellations équivalentes existent pour ce métier. Parfois, ce sont des dénominations plus spécifiques liées aux technologies utilisées, etc. :

  • Ingénieur Full stack
  • Développeur « Full-stack » ou « Full stack »
  • Développeur Informatique Fullstack
  • Programmeur Informatique Full-stack
  • Développeur PHP/Vue.js
  • Développeur Web Fullstack
  • Ingénieur Développeur Fullstack Js
  • Ingénieur d’études et développement Fullstack
  • Full Stack Developper

En quoi consiste le métier de Développeur Fullstack ?

Généraliste, un Développeur Fullstack est apte à intervenir sur tout le processus de création. Il conçoit la solution technique du développement à la production, voire la maintenance. Quand il gère un projet, il peut configurer l’infrastructure, ainsi que les dépendances entre les différents composants logiciels. Il interagit avec le client, identifie et cible ses besoins. Il pilote et planifie toutes les étapes de A à Z. 

Dans de petites ou moyennes structures, le Développeur Fullstack peut donc avoir une fonction de Lead Developer. Dans des organisations plus importantes, il aura pour superviseur un Scrum Master ou un Product Manager. L’encadrement peut aussi être conduit par un Chief Technical Officer (CTO).

Sur des projets digitaux de grande envergure, ses connaissances techniques étendues lui permettent de s’adapter avec aisance sur des objectifs spécifiques.
Il collabore ainsi efficacement avec les différents intervenants.

Il est amené à échanger aussi bien avec un Product Owner, chargé de définir les solutions à développer ou un Webdesigner qui imagine la fonctionnalité. Une fois le projet lancé, il coopère de même avec le Data Analyst pour veiller à son bon déroulement et son évolution.

Selon l’organisation, il doit savoir travailler en équipe pour avancer sur le programme avec chaque spécialiste et les autres développeurs. Ainsi il peut collaborer avec un développeur Frontend ou un développeur Backend, un Référenceur SEO, un DevOps, etc.

Missionné sur le Frontend, le Développeur Fullstack œuvre sur la part « visible » du site ou de l’application web. Il est alors responsable de l’interface destinée à l’expérience utilisateur.

Il  conçoit le code de Frontend à l’origine des interactions. Ces éléments sont composés de langage HTML, CSS et de JavaScript. Ils sont contrôlés par le navigateur web de l’internaute.

En revanche, quand le Développeur Fullstack se focalise sur le Backend, ses opérations sont ciblées sur la partie cachée. Il élabore, gère et optimise les bases de données ou les calls API (Application Programming Interface) en utilisant différents langages de programmation.

Même si les Développeurs Frontend et Backend ont donc un rôle différent, sur le terrain la distinction n’est pas toujours limpide. Souvent, les Développeurs Frontend doivent acquérir des compétences additionnelles en Backend.

Par souci d’économie, les startups et les petites entreprises préfèrent faire appel à un Développeur Fullstack. En effet, ce profil multipotentiel est apte à manier les deux aspects sur des sites internet ou des applications web.

Quelles sont les compétences incontournables pour être Développeur Fullstack ?

Faire le choix du métier de Développeur Fullstack signifie renoncer à la spécialisation. En privilégiant l’acquisition d’un maximum de compétences, ce talent touche-à-tout accumule tout au long de sa carrière un savoir très étendu. Ainsi, même s’il est issu d’un cursus informatique, le Développeur Fullstack est un profond autodidacte. Il se forme naturellement aux dernières techniques tendances de la Tech.

Techniques

Le Développeur Fullstack maîtrise les nouvelles technologies et principaux langages de programmation :

• JavaScript et un (ou plusieurs) frameworks Js : Angular, Ext.js, Ember.js, Vue.js, React.js…
• Pack web classique (HTML, CSS)
• Technologies pour applications mobiles (IOS et Android)
• Un ou plusieurs langages de développement Backend : Java, Python, Ruby, PHP, Go, C#…
• Frameworks tels que Symfony ou Laravel pour PHP, Spring ou Hibernate pour Java, Django ou Flask pour Python, etc.
• Système de gestion des bases de données : MySQL, Oracle, PostgreSQL, MongoDB…

En parallèle, le Développeur Full-Stack possède de bonnes compétences en design, mais aussi en UX pour optimiser l’ergonomie de l’interface ou de l’application. Susceptible de travailler en équipe sur les diverses parties d’une solution digitale, il connaît les différentes méthodologies agiles (Scrum, Kanban) et les outils de gestion de projet comme github ou gitlab.

Comportementales

Créativité & Persévérance

Il sait faire preuve de créativité pour rebondir et trouver de nouvelles perspectives en cas d’imprévu.

Le code développé ne fonctionne pas toujours au premier essai, la persévérance est donc indispensable pour atteindre les objectifs fixés.

Leadership & Polyvalence

Lorsqu’il est appelé pour encadrer plusieurs développeurs, il sait les rassembler et les accompagner avec efficacité grâce à son leadership.

Sa polyvalence lui permet, en outre, de communiquer avec l’ensemble des acteurs d’un projet et garantit une bonne qualité d’échanges.

Autonomie & Rigueur

Autonome, le Développeur Fullstack apporte une véritable exigence à la gestion des multiples taches dont il a la responsabilité.

Rigoureux, il est organisé et sait rester productif malgré les urgences.

Comment devient-on Développeur Fullstack ?

Il est possible de devenir Développeur Full Stack avec un diplôme Bac +2 (BTS) ou Bac +3 (BUT/Licence) en informatique. Idéalement, un niveau bac+5 est recommandé. Il peut s’obtenir en école d’Ingénieur ou à l’Université.
Certains professionnels sont totalement autodidactes. Toutefois il est plus aisé pour les recruteurs d’identifier les candidats en fonction d’un diplôme attestant de connaissances théoriques complètes. En parallèle, l’expérience et les compétences renforceront la solidité du profil.


S’agissant d’une activité en pleine expansion, l’alternance et l’apprentissage sont également accessibles sur certains parcours. Dans le cadre d’une évolution de carrière ou d’une reconversion, la formation continue ouvre la voie à des cursus adaptés.

Nous vous présentons ici des établissements supérieurs correspondants plus particulièrement au métier de Développeur Fullstack :

Écoles d’ingénieurs publiques ou privées

Voici une liste non exhaustive des écoles d’ingénieurs en informatique :

Université

Le cursus universitaire permet de préparer au métier dès la licence.

C’est le cas de l’Université de Toulouse III – Paul Sabatier avec la Licence parcours Développeur Informatique Full Stack.

S’il est possible de poursuivre avec un master en informatique, ce cursus est destiné à une insertion professionnelle à BAC+3.

Formation Continue & VAE

Pour les professionnels en activité, il est possible se perfectionner ou de se reconvertir grâce à la formation continue. Citons par exemple celle de Développeur Fullstack délivrant un diplôme universitaire coordonnée en collaboration avec l’école d’ingénieur INP Toulouse.

L’organisme en ligne Oclock.io dispense, en 6 mois, une formation en développement Full stack JS.

D’autres structures enseignent aussi des bases en développement web en quelques semaines, comme la Grande École du Numérique ou Le Wagon. Selon leur savoir-faire, ils peuvent également opter pour la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Quelles carrières envisager pour un Développeur Fullstack ?

Secteurs d’activité

Banque, Assurance, Énergie, Éducation, Santé… tous les secteurs d’activités sont susceptibles d’embaucher un Développeur Full Stack.

C’est plutôt le type de société qui varie et détermine les missions de ce profil très recherché. Les petites structures, les agences digitales et les start-ups l’apprécient particulièrement. Il sait s’adapter aux besoins, c’est pourquoi il est parfois amené à travailler sur différents projets en simultané.

Cependant, le Développeur Fullstack est aussi missionné pour intervenir dans de grandes entreprises. Pour ces dernières, les profils expérimentés sont privilégiés. Leur polyvalence offre, à la fois, de la flexibilité et une véritable productivité.

Salaire

Le salaire moyen d’un Ingénieur DevOps est de 3 900 € brut mensuels soit environ 45 k€/an à 50 k€/an.

Le salaire moyen d’un Développeur Fullstack est de 3600 € brut mensuels soit environ 44 k€/an.

On considère qu’en début de carrière, la rémunération est comprise 2 800 € et 3 300 € euros brut par mois. Cela représente un revenu brut annuel de 37 k€. Pour un Développeur Fullstack expérimenté, ce montant peut atteindre 55 k€/an.

Un profil senior pourra, quant à lui, prétendre à un salaire allant jusqu’à plus de 70 k€/an.

Ces informations sont évolutives selon le parcours, le type d’entreprise, le secteur, la région où il exerce ou encore le statut.

Évolution

Le Développeur Fullstack peut évoluer sur un poste de management.

Avec de solides connaissances et un savoir-faire étendu dans toutes les facettes du développement full stack, il peut devenir : Lead Développeur, Product Manager ou bien même Chief Technical Officer (CTO).

Options de reconversion pour un Développeur Fullstack

Le métier de Développeur Fullstack est plutôt prisé dans le cadre des reconversions. Il offre des opportunités de carrière avec une demande en perpétuelle progression. L’inverse est moins fréquent. Mais si un Développeur Fullstack cherche à changer de métier, ses compétences plurielles lui donnent de nombreuses options dans la Tech.

Il peut également donner un nouvel élan à sa carrière en modifiant son statut. En passant de salarié à Développeur Fullstack Freelance, il va multiplier les expériences et enrichir son parcours en intervenant au sein de structures variées.

Le métier de Développeur Fullstack est-il fait pour vous ?

Points positifs

Vous êtes stimulé par les challenges techniques. Vous aimez apprendre continuellement et travailler en équipe pour partager vos connaissances, afin de progresser ensemble.

Points de vigilance

L’aspect généraliste attendu sur votre profil impose un rythme d’apprentissage soutenu. Par ailleurs, votre gestion du temps et des priorités a des répercussions importantes sur le projet. Cela peut générer un véritable stress.


Développeur Fullstack ? Trouvez votre prochaine mission IT sur Stedy !