5 novembre 2020

Étude regards croisés : le marché du conseil en ingénierie

Etude Ingénierie

Résultats de l’étude Entreprises et Consultants : attentes, satisfaction et leviers d’engagement sur le marché du conseil en ingénierie

Une étude pour identifier les leviers d’optimisation  

Jeudi 15 octobre dernier s’est tenue la restitution digitale des résultats de notre étude nationale menée avec l’institut de sondage Harris Interactive. En réalisant cette étude, nous avons souhaité identifier les leviers d’optimisation des prestations de conseil en ingénierie.
En effet, bien que le conseil en ingénierie soit l’un des premiers secteurs créateurs de richesse en France*, peu (pour ne pas dire « pas ») d’études explorent la perception qu’en ont les principaux clients de ce métier.

  1. Les clients internes : les consultants ingénieurs salariés des sociétés de conseil.
  2. Les clients externes : les directions générales, achats, opérationnelles et techniques des entreprises chez qui les ingénieristes placent leurs consultants en mission.

Pour objectiver des ressentis hétérogènes, et lever le voile sur la réalité de leur vécu, nous leur avons donné la parole.
Les consultants et les entreprises sont-ils satisfaits des modalités dans lesquelles ces prestations s’opèrent ? Quelles sont les attentes et recommandations des différentes parties prenantes pour une relation vertueuse ? Quels axes d’amélioration sont possibles ?

Un baromètre inédit qui met en lumière, par des regards croisés, les forces et les faiblesses, mais aussi les menaces et les opportunités qui sont au cœur des enjeux d’un secteur plus stratégique que jamais pour soutenir la capacité d’innovation des organisations.

Un secteur stratégique, de nombreux axes d’amélioration

Dans un contexte de transformation accrue et d’hyper-concurrence, l’innovation et la performance se placent au cœur des attentions des entreprises. Partenaires historiques des organisations, les sociétés de conseil en ingénierie sont plus que jamais à leurs côtés pour accompagner la mise en œuvre de leur stratégie. Ceci est encore plus vrai à l’ère de l’entreprise étendue, où chacune va puiser volontiers en dehors de ses murs les talents et les idées qui feront avancer ses projets, intégrant ainsi des ressources externes aux compétences disponibles en interne.

On constate cependant, à la lumière de cette étude, qu’il existe aujourd’hui un certain décalage entre les attentes et leur satisfaction, aussi bien côté consultant que côté entreprise. Faible degré de souveraineté dans le choix des missions, rémunération décevante par rapport à la moyenne, manque de transparence sur les tarifs pratiqués mais aussi sur la manière dont sont sourcés les consultants, compétitivité relative des TJM pratiqués…

Bien sûr, tout n’est pas noir : les décideurs sont globalement satisfaits de la relation qu’ils entretiennent avec les sociétés de conseil prestataires, et les consultants estiment en majorité qu’ils ont l’opportunité de travailler sur des missions variées, au sein d’entreprises les accueillant avec bienveillance.
Néanmoins, des axes de progression se dégagent : sur la plupart des indicateurs de l’étude, la part de consultants et décideurs très satisfaits reste faible, et près d’un consultant ingénieur sur trois envisage de changer de métier…

Comment réaligner les attentes et leur satisfaction de part et d’autre ? Quels sont les leviers sur lesquels agir pour redonner des marges de manœuvre et plus de capacité d’action aux uns et aux autres ? Et surtout : quel modèle, demain, pour libérer le potentiel d’engagement des consultants ingénieurs sur leurs missions, donc la performance des entreprises ?

Des sujets qui sont au cœur de la création de StedY !

Pour en savoir plus…

Pour en savoir plus sur les résultats de notre étude, nous vous invitons à visionner le replay de la restitution donnée sous forme de conférence digitale. Un événement animé par Lionel Reversat président de StedY, Guillaume du Poy directeur de l’agence Epoka Up et enfin Fabrice Giroud, directeur de projet chez Harris Interactive.
Leurs échanges répondaient entre autres aux points suivants :

  • État des lieux du côté des consultants : les raisons d’une satisfaction en demi-teinte
  • Le top des attentes et la satisfaction des décideurs en entreprise, vis-à-vis de leurs partenaires de conseil en ingénierie et des consultants ingénieurs
  • Les leviers d’engagement : en tant qu’entreprise, comment impliquer davantage les consultants que vous accueillez sur vos missions ?
  • L’impact de la crise Covid-19 sur la motivation et les attentes des consultants ingénieurs qui travaillent sur les projets d’ingénierie

Vous pouvez également télécharger notre brochure pour découvrir les grands résultats de notre étude en détails.

Télécharger la brochure