Ingénieur Cloud Computing : Rôle, Formation, Salaire…

les fiches métiers Stedy

L’Ingénieur Cloud Computing accompagne les entreprises dans leur transformation numérique, en assurant la migration des données sur des solutions virtualisées dans le cloud. Il prend en charge le déploiement, le stockage, la gestion et de la sécurisation de la data sur des plateformes externes à la structure. Il garantit, pour tous les collaborateurs, l’accès à distance entre les serveurs dématérialisés et n’importe quelle interface : mobile, tablette ou ordinateur.

La virtualisation des données au sein de datas centers est un enjeu fondamental pour les organisations. Ce processus les prémunit fortement contre des cyberattaques, mais également contre d’autres types d’incidents majeurs : incendies, inondations, cambriolages, etc. Ainsi, cette nouvelle tendance se généralise.

L’Ingénieur Cloud Computing analyse en amont les besoins de l’entreprise pour laquelle il officie. Il établit ensuite un cahier des charges spécifique, détaillant les objectifs et les actions à mener. Il gère les appels d’offres pour recevoir des propositions d’experts du cloud : fournisseurs de logiciels, data centers, etc.

Une fois les prestataires sélectionnés, il assure le déploiement et coordonne l’installation du nouveau système. Il procède aux tests fonctionnels. Il détecte les éventuelles anomalies dans le stockage et la sécurisation des données, afin d’apporter des solutions correctives.

Il prend en charge la communication du processus de virtualisation. Il rédige la documentation technique et anime la formation des utilisateurs aux outils. Il assure le lien avec les différentes équipes internes ou externes.

Face à la multiplication des données numériques, l’infrastructure d’une entreprise doit être scalable et offrir une agilité optimale. Le Cloud Computing répond à ce besoin avec de nouvelles solutions en perpétuelle amélioration. Il permet, dans le même temps, de réaliser des économies, notamment grâce à la mutualisation des services fournis par les prestataires.

Dans ce contexte, l’Ingénieur Cloud Computing est donc un profil de plus en plus recherché. On retrouve des appellations équivalentes pour ce métier. Parfois, ce sont des dénominations plus spécifiques liées à la spécialisation, au niveau hiérarchique ou à la structure pour laquelle il exerce :

  • Ingénieur Solutions Cloud
  • Ingénieur Commercial Cloud Computing
  • Ingénieur Infrastructures Cloud
  • Expert Cloud et Virtualisation
  • Architecte Cloud Computing

En quoi consiste le métier d’Ingénieur Cloud Computing ?

L’Ingénieur Cloud élabore le projet de dématérialisation des données dans son intégralité, de la définition des objectifs à la mise en place. Il choisit l’offre commerciale de sauvegarde externe la plus appropriée à son entreprise. Il détermine les services, les technologies et les équipements à implanter.

Les données peuvent être gérées via une solution fournie par un éditeur de logiciel. Trois modèles sont possibles :

  • Le Saas ou logiciel de service
  • Le PaaS, la plateforme matérielle et logicielle d’hébergement
  • L’IaaS, l’infrastructure hébergeuse, distante basée sur un abonnement

Le stockage virtuel de données peut avoir des niveaux d’isolement variés selon le type de cloud (public, privé ou hybride). La validation des aspects techniques du stockage lui revient. Toutefois, il peut s’entourer de prestataires externes spécialisés et d’ingénieurs experts en Big Data en interne pour redistribuer certaines missions.

Quand le système est opérationnel, l’Ingénieur Cloud Computing s’assure que tous les collaborateurs s’adaptent aux nouveaux usages. Il prend en charge la maintenance. Sur le long terme, il est garant des bonnes relations entre l’entreprise utilisatrice, les fournisseurs et les divers prestataires.

L’ingénieur Cloud Computing peut aussi exercer pour le compte d’un éditeur de solutions cloud. Sa mission sera alors d’apporter un conseil technique personnalisé, afin de convaincre les décideurs de choisir ses produits et services. Il accompagnera les organisations dans leur déploiement, au sein du SI et les fidélisera en assurant une assistance en SAV.

Les Data Centers — ou centres de données — sont également susceptibles de faire appel à l’Ingénieur Cloud Computing. Dans ce cadre, il intervient pour optimiser leur consommation d’énergie. Cet aspect fondamental ne peut plus être ignoré par ces acteurs du Big Data, au regard des préoccupations environnementales actuelles.

Quelles sont les compétences incontournables pour être Ingénieur Cloud Computing ?

L’Ingénieur Cloud Computing est spécialiste des algorithmes, de la programmation et de l’architecture de logiciels et réseaux. L’écosystème du cloud n’a aucun secret pour lui. Il comprend les enjeux de la transformation numérique, afin de créer un dispositif performant et évolutif pour l’entreprise.

Techniques

L’ingénieur Cloud Computing maîtrise les outils numériques. Il est à l’aise avec la manipulation des bases de données (architecture BDD, MySQL, NFS, DRBD…) et les langages de développement (PHP, Perl, liaisons SQL…). Il peut travailler avec différents systèmes d’exploitation GNU/Linux, Microsoft Windows…

Il possède de solides connaissances en protocoles et normes télécoms : IP, technologies radiofréquences, numériques, analogiques, fibres optiques. Il sait utiliser les outils de supervision, les logiciels de virtualisation (xen, KVM ou VMWare…). Il maîtrise les règles de cybersécurité et autres protocoles de protection.

Il s’informe en continu sur les principales solutions cloud du marché. Il se forme sur les nouvelles obligations ou techniques d’infrastructure, afin d’optimiser les systèmes en place.

Son niveau d’anglais est excellent.

Comportementales

Communication & Sens pédagogique

Ce spécialiste du Cloud communique avec aisance auprès des différents interlocuteurs : clients, prestataires, fournisseurs. Il sait ajuster son discours pour transmettre les informations, même complexes, de manière accessible.

Son sens pédagogique et ses capacités rédactionnelles lui permettent d’accompagner au mieux les utilisateurs.

Polyvalence & Sens de la méthode

Véritable Chef de Projet, l’Ingénieur Cloud fait preuve d’une forte polyvalence. Néanmoins, pour atteindre ses objectifs, il est organisé et méthodique.

Il sait prioriser ses tâches et travailler avec rigueur dans ses multiples missions..

Esprit d’analyse & Capacité d’adaptation

L’ingénieur Cloud Computing sait analyser les spécificités de l’organisation et capter rapidement les attentes du client.

Son adaptabilité lui permet de rester ouvert et à l’écoute.

Comment devient-on Ingénieur Cloud Computing ?

Pour accéder au métier d’Ingénieur Cloud Computing, il faut au minimum un diplôme de niveau 7 (bac +5) voire de niveau 6. Il est validé en école d’ingénieur ou à l’Université.  Il doit être spécialisé en informatique et réseau, en intelligence artificielle, ou big data.

Pour débuter sa carrière, les recruteurs recommandent d’exercer 2 à 3 ans en tant qu’Ingénieur Système. Dans le cas d’une évolution de carrière ou d’une reconversion, la formation continue est envisageable avec des itinéraires adaptés.

Il est possible d’intégrer l’un des nombreux sites d’enseignement supérieur spécialisés bénéficiant d’une habilitation de l’État. Voici une liste non exhaustive d’établissements proposant des cursus pour devenir Ingénieur Cloud Computing :

Université

L’Université de Rennes permet, par exemple, de préparer un Master parcours Cloud Computing and Services (CCS). Ce diplôme forme de futurs professionnels et chercheurs, via des enseignements scientifiques et technologiques dispensés en anglais. On peut citer également le Master Informatique parcours « Cloud Computing & Mobility » – Université de Picardie Jules Verne. Le Master 2 de l’Université de Paris-Saclay — parcours type Computer & Network Systems est aussi une option intéressante.

Formation Continue & VAE

Pour les professionnels de l’informatique, selon leur savoir-faire, il est possible d’opter pour la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Certains auront besoin d’acquérir des compétences complémentaires pour devenir Ingénieurs Cloud Computing.

ESGI forme, par exemple, des experts informatiques à travers un executive MSC Systèmes, Réseaux et Cloud Computing. Ce parcours diplômant de 40 jours est construit en mode projet et s’adapte au rythme des professionnels. Il inclut la préparation au passage de la certification Vmware dc6, indispensable pour prendre en charge les solutions de virtualisation d’infrastructure.

Quelles carrières envisager pour un Ingénieur Cloud Computing ?

Secteurs d’activité

Le cloud computing est un marché relativement récent en France, mais en pleine expansion. Le mode distanciel et les nouvelles formes de travail ont accéléré le développement du stockage de données.

Ainsi, l’Ingénieur Cloud Computing œuvre directement au sein des directions informatiques des entreprises utilisatrices, ou pour un cabinet de conseil, voire une ESN. Tous les secteurs d’activités sont concernés, même si certains sont précurseurs comme l’Assurance, la Finance, la Santé, le Droit, etc.

Cet expert peut aussi être recruté par les opérateurs de télécommunications, les fournisseurs de solutions de stockage, les prestataires de sécurité informatique, les Data Centers.

Salaire

Le salaire moyen d’un est 4 150 € brut mensuels soit environ 50 k€/an.

On considère qu’en début de carrière, la rémunération de ce professionnel est comprise entre 2 900 € et 3 700 € par mois. Cela représente un revenu annuel de 35 k€ à 45 k€ brut/an.

Un profil senior peut gagner jusqu’à 70 k€/an.

Ces données sont variables selon son parcours, le type d’entreprise, le secteur ou encore la région où il exerce.

Évolution

L’ingénieur Cloud Computing expérimenté peut cibler des postes impliquant du management d’équipe :

  • Responsable Infrastructures
  • Responsable de Service Cloud
  • Directeur Système & Réseaux, etc.

Options de reconversion pour un Ingénieur Cloud Computing

Selon sa formation de base et son parcours, l’Ingénieur Cloud Computing souhaitant changer de métier peut se tourner vers une fonction aux compétences proches. Ingénieur DevOps,  Ingénieur Cybersécurité sont par exemple des options envisageables. Sa connaissance des systèmes et réseaux informatiques, de l’architecture lui offre un savoir-faire essentiel pour se reconvertir éventuellement comme Manager de Projet.

L’Ingénieur Cloud Computing peut aussi s’épanouir en indépendant. Consultant en Système & Réseaux, il pourra mettre sa maîtrise des Solutions Cloud au service d’entreprises variées. Son expertise sera fortement recherchée, lui assurant un développement pérenne de son activité.

Le métier d’Ingénieur Cloud Computing est-il fait pour vous ?

Points positifs

Vous aimez maîtriser les multiples facettes du métier : l’aspect technique, l’innovation, le cadre légal, etc. Vous appréciez également qu’une partie de vos missions soient axées sur le relationnel et les interactions.

Points de vigilance

Vous pouvez être sujet à la pression, car vous devez de garantir la disponibilité permanente des données, et anticiper la moindre faille. Par exemple, en cas de panne de réseau, ou d’une mauvaise connexion, l’entreprise cliente pour laquelle vous intervenez peut-être fortement perturbée et voir son activité bloquée.

Comment trouver des missions comme Ingénieur Cloud Computing ?

Vous êtes Ingénieur Cloud Computing et cherchez une mission en CDI, freelancing ou portage salarial ? Tous les formats de collaboration sont possibles avec StedY dès lors que la compétence et la motivation sont là ! Découvrez le concept StedY, ESN Next Generation, et trouvez aujourd'hui une mission IT au sein d'une collaboration qui donne du sens à votre engagement professionnel.