Ingénieur QA : Rôle, Formation, Salaire…

les fiches métiers Stedy

L’ingénieur QA (Quality Assurance), doit contrôler tous les aspects de la qualité d’un produit ou d’un service numérique. Il intervient autant d’un point de vue technique que fonctionnel. Il donne une visibilité sur la qualité pour aider les acteurs du projet dans la prise de décision. Il doit valider l’opérationnalité, la sécurité et la pérennité de solutions digitales : logiciel, application Web/mobile, solution PaaS, plateforme Web, jeux vidéo, etc.

L’objectif central de l’Ingénieur QA est d’améliorer leurs caractéristiques pour optimiser l’expérience utilisateur. Il vérifie la correspondance du produit numérique avec le cahier des charges. Il contrôle également sa compatibilité avec les autres systèmes : SI, matériels, etc. Il doit mesurer ses performances selon tous les usages possibles, pour éviter tout bug potentiel.

Pour atteindre ses objectifs, il élabore une stratégie selon les exigences clients/utilisateurs. Il détermine le planning de tests, assure la conception des tests et des dispositifs d’évaluation. Il crée des outils de détection d’incidents automatisés. Il examine l’ensemble des paramètres pour fiabiliser la construction du produit.

Il réalise plusieurs rapports à chaque étape de développement, conformément au calendrier prévu. Selon les résultats des différents tests, il doit être en mesure de proposer de nouvelles fonctionnalités. Il œuvre dans le but d’une amélioration continue, en suivant les corrections apportées sur les anomalies précédentes, dans une démarche « test & learn ».

L’Ingénieur QA est amené à se spécialiser au cours du temps pour devenir expert d’un point de vue fonctionnel ou technique. Il existe plusieurs appellations pour ce métier. Parfois, ce sont des noms plus spécifiques liés au niveau hiérarchique ou à la qualification du profil recherché :

  • Ingénieur Test et Validation
  • Spécialiste Test et Validation
  • Ingénieur Test Informatique
  • Ingénieur Test Logiciel
  • Ingénieur Test Fonctionnel
  • Qualiticien Système Informatique
  • QA Engineer
  • QA Analyst
  • Automation Test Engineer
  • Software Test Engineer

En quoi consiste le métier d’Ingénieur QA ?

L’ingénieur QA intervient au sein du pôle R&D ou SI. Il analyse les spécifications et les données statiques de la BDD. Il s’appuie sur cet examen pour créer des plans de tests manuels et automatisés : rédaction des fiches de test, modes opératoires, résultats attendus. Ces plans de test peuvent concerner des produits complets ou des sous-ensembles. 

L’Ingénieur QA s’assure du respect du cahier des charges en suivant une méthodologie précise. Elle lui permet de contrôler la qualité du code rendu par les développeurs à chaque phase du développement. En parallèle, il garantit une veille normative et réglementaire.

Ainsi, il met en place et exécute les scénarios de tests de différents types : de charge, fonctionnels ou techniques. Il étudie les impacts d’une modification sur le système et ses éléments dépendants.  Il peut alors vérifier la robustesse d’un logiciel, la fluidité de navigation d’un site internet ou le temps de chargement d’une page. 

L’Ingénieur QA fournit des rapports de synthèse réguliers des problèmes constatés. L’équipe de développement peut alors s’y référer pour opérer des actions préventives et correctives. Il surveille les performances du logiciel en programmant une veille continue.

Il suit les évolutions et participe aux réunions de projet avec les membres du front/ back office, du support clients, du marketing, du design, etc.  Il travaille en transverse et mobilise l’ensemble des acteurs concernés, pour les sensibiliser et les faire adhérer aux concepts de l’assurance qualité.

Quelles sont les compétences incontournables pour être Ingénieur QA ?

Un Ingénieur QA possède une maitrise technique avancée. Il doit comprendre l’environnement de développement. La veille technologique continue est indispensable pour connaître les multiples outils. Il peut également se tenir au courant des innovations en assistant à des conférences ou des rencontres professionnelles liées aux métiers des tests.

Techniques

Une large maitrise des outils informatiques est attendue de la part de l’ingénieur QA. Le choix des techniques varie d’une entreprise à l’autre :

  • Systèmes d’exploitation (Linux/Windows)
  • Langages de programmation utilisés par l’équipe de développement (Java, Python, C, C++, etc.)
  • BDD (SQL, InfluxDB, etc.)
  • Git, SVN ou Team Foundation Server
  • Langages de scripting : Shell, Bash…
  • Outils spécifiques de tests, d’intégration et d’automatisation : HP Alm, Xray, Squash, Redmine, Jira, SOAPUI, Testcomplete, Robotframework, Katalon, Redmine, Mantis, Jenkins, Selenium, Ranorex. Cucumber, etc.
  • Connaissances en architecture fonctionnelle SI

Il sait piloter une équipe en utilisant des outils actuels de management de projets informatiques : Agile, DevOps, Lean-IT, Green-IT…

La maitrise de l’anglais est indispensable.

Comportementales

Sens relationnel & Esprit d’équipe

Son sens relationnel et sa capacité à s’exprimer de manière claire, simple et précise sont essentiels pour prendre les bonnes décisions.

Son esprit d’équipe lui permet de collaborer efficacement avec les différents pôles : études et développement, marketing, support client, etc.

Rigueur & Aisance rédactionnelle

Rigoureux et méthodique, l’Ingénieur QA sait travailler en toute autonomie, de manière organisée.

Son aisance rédactionnelle est essentielle pour réaliser les plans de tests, fiches de tests ou encore les rapports de synthèse.

Ouverture d’esprit & Empathie

Son ouverture d’esprit et son empathie sont de véritables atouts.

En effet, ces aptitudes lui donnent une vision globale du produit et l’aident à se mettre à la place de l’utilisateur final.

Comment devient-on Ingénieur QA ?

Pour accéder au poste d’Ingénieur QA, un diplôme de niveau bac +5 validé en École d’ingénieur ou à l’Université est nécessaire. La certification ISTQB (International Software Testing Qualifications Board) est souvent requise dans les offres de missions ou d’emplois.

Il est aussi possible de devenir Ingénieur QA après une solide expérience en tant que développeur maitrisant les TDD, les outils de tests, etc. Les passerelles du développement logiciel vers la qualité (test et validation) sont courantes.

Ce parcours est préconisé dans le sens ou la pratique de la programmation permet de bien comprendre le fonctionnement d’un logiciel. De plus, cette expérience facilite les échanges auprès de l’équipe de développement grâce à une connaissance des difficultés du métier, ses contraintes.

Dans le cas d’une évolution de carrière ou d’une reconversion, la formation continue est envisageable avec des itinéraires adaptés.

Il est possible d’intégrer l’un des nombreux sites d’enseignement supérieur spécialisés bénéficiant d’une habilitation de l’État. Nous vous présentons des établissements proposant des cursus pour devenir Ingénieur QA, par le biais d’un parcours classique (Informatique & Développement).

Écoles d’ingénieurs publiques ou privées

Voici une liste non exhaustive des écoles d’ingénieurs en informatique :

Université

Comme démontré précédemment, il est possible de poursuivre une formation de niveau Bac + 5 en systèmes informatiques et logiciels. On peut citer en exemple le Master Informatique, parcours Ingénierie Systèmes et Logiciels de l’Université de Franche-Comté. Mais notez qu’on retrouve des parcours similaires partout en France.

Dans un deuxième temps, il sera nécessaire de se spécialiser aux méthodes requises pour accéder au poste d’Ingénieur Qualité.

Toutefois, certains itinéraires existent comme celui proposé par l’Université Gustave Eiffel, avec le Master Qualité sécurité informatique (QSI). Les enseignements correspondent, en effet, aux exigences du métier.

Formation Continue & VAE

Ce métier peut correspondre aux professionnels de l’informatique, mais également des profils scientifiques souhaitant se reconvertir vers des fonctions plus techniques. Leur connaissance opérationnelle représente un atout pour appréhender les besoins des utilisateurs finaux.

L’Université d’Angers en partenariat avec Polytech propose un Master 2 Parcours Ingénierie du test et de la validation. Cette formation s’adresse aux salariés, personnes en reconversion ou recherche d’emploi. Un niveau bac +3 licence ou plus avec de l’expérience professionnelle avérée est requis.

Pour suivre ces enseignements, selon leur savoir-faire, ils peuvent opter pour la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Un accès aux certifications CFTL-ISTQB. Ces attestations fournissent un schéma complet de qualification professionnelle. Différents échelons (fondation, avancé, expert) sont proposés. Des spécialisations sont aussi possibles sur l’automatisation des tests et le test de sécurité.

Quelles carrières envisager pour un Ingénieur QA ?

Secteurs d’activité

L’Ingénieur QA peut naturellement travailler dans des sociétés proposant des produits et prestations IT. Il intervient alors pour des organisations variées : éditeurs de logiciels, de jeux vidéo, d’opérateurs téléphoniques, d’agences Web, d’ESN.

Le développement de solutions numériques était souvent externalisé par les grandes entreprises, mais cette tendance évolue.

À présent, on retrouve des opportunités d’emploi pour les Ingénieurs QA au sein de leurs équipes, dans un pôle R&D ou technique.

Ainsi il peut exercer dans tout secteur d’activité, afin de créer une stratégie qualité spécifique aux services informatiques.

Salaire

Le salaire moyen d’un Ingénieur QA est de 3 170 k€ brut mensuels soit environ 38 k€/an.

On considère qu’en début de carrière, la rémunération de ce professionnel est évaluée entre 2750 € et 3000 € brut par mois. Cela représente un revenu annuel compris entre 33 k€ et 36 k€ brut/an.

Avec de l’expérience, un ingénieur QA confirmé peut gagner entre 40 k€ et 45 k€. Le salaire d’un profil senior peut atteindre jusqu’à 55 k€/an.

Ces données sont variables selon son parcours, le type d’entreprise, le secteur ou encore la région où il exerce.

Évolution

L’Ingénieur QA pourra évoluer vers un poste à responsabilités dans le développement, le management de projet, la qualité ou encore les méthodes.

Options de reconversion pour un Ingénieur QA

L’Ingénieur QA peut tirer profit de ses compétences en devenant Chef de Projet par exemple ou Ingénieur DevOps. Bien sûr, selon son profil et sa connaissance des différentes approches et outils, les options de reconversion peuvent varier.

L’ingénieur QA peut aussi s’épanouir en indépendant. Consultant Testing ou QA/Validation, il offrira son expertise au sein d’entreprises diversifiées, car la demande en services externalisés reste importante dans ce domaine.

Le métier d’Ingénieur QA est-il fait pour vous ?

Points positifs

Vous aimez découvrir différents domaines d’activités : e-commerce, santé, industrie, etc. Vous appréciez de travailler sur un produit, autant sous l’angle technique que sous l’angle utilisateur final.

La collaboration avec des équipes aux compétences multiples et complémentaires vous stimule.

Points de vigilance

Vous pouvez rencontrer des difficultés, lorsqu’il s’agit de changer les méthodes ou processus pour investir dans l’automatisation des tests. Convaincre l’ensemble des parties prenantes peut se révéler complexe.


Ingénieur QA ? Trouvez votre prochaine mission IT sur Stedy !